Trouver un contrat d’assurance auto après résiliation pour sinistres

Quelles peuvent être les raisons de résiliation d’assurance auto après un sinistre ?

Il est à la connaissance de tout le monde que les services d’assurance proposent des garanties de tous genres dans plusieurs domaines. L’une de ces importantes et obligatoires garanties est bel et bien l’assurance auto. Par contre, il existe des cas pour lesquels votre assurance auto peut être résiliée par votre assureur. Quels peuvent donc être ses motifs ? Comment faire pour trouver un nouveau contrat d’assurance auto après résiliation pour sinistres ? Et quelles sont les conséquences de la résiliation d’une assurance auto ? C’est ce que nous allons vous expliquer dans notre article.

Motifs de résiliation d’une assurance auto

D’après les lois juridiques, toutes les situations pour lesquelles vous avez signé un contrat, que ce soit un vol, un incendie, un naufrage ou autre sont considérées comme sinistres et dans le cas où vous mettez en jeu la garantie de votre assureur, celui-ci, a le droit selon l’article R113-10 du code des assurances de résilier votre contrat s’il juge que votre nombre de sinistres est trop élevé de sorte que vous ne soyez pas le seul à avoir le droit de mettre fin à votre contrat. Toutefois, la résiliation peut se faire dans un mois seulement après le sinistre, mais une fois que le mois est écoulé, l’assuré se doit de vous dédommager. Voici donc une petite liste de motifs pour lesquels votre assureur peut décider de résilier votre assurance auto :

Motifs de résiliation d’une assurance auto

  • Un sinistre qui relève d’un délit de l’assuré.
  • Le nombre de sinistres est trop élevé.
  • Un retrait de permis.
  • Une déclaration mensongère.
  • Un risque significatif.
  • Non-paiement des frais en rapport avec le contrat d’assurance.
  • Essai de fraude par l’assuré.

Trouver un contrat d’assurance auto après résiliation pour sinistres

Afin de pouvoir changer son assurance auto après résiliation pour sinistres ou bien pour pouvoir trouver une solution à celle-ci, il existe en effet, beaucoup de moyens qu’il est possible d’adopter :

Négocier avec votre assureur auto

Puisque votre assureur auto est dans tous ses droits lorsqu’il décide de résilier votre contrat pour sinistres, il ne vous reste plus qu’à négocier avec lui afin qu’il change d’avis et dans le cas où il accepte, ce sera à votre profit, car votre profil ne sera alors plus considéré comme un profil à risque par les autres compagnies d’assurance. Mais si jamais votre assureur maintiens le souhait de résilier votre assurance auto, il est possible que vous fassiez un recours dans le cas ou vous jugez que sa décision a été abusive.

Souscription pour une compagnie d’assurance spécialisée en résiliation

Dans le cas où votre assureur refuse de négocier avec vous, vous n’avez pas du tout à vous inquiéter puisqu’il existe des compagnies qui acceptent d’assurer des profils à risques, celles-ci vous proposent en effet, les tarifs qui correspondent à vos risques, c’est-à-dire, un peu plus élevés que les assurances standards avec une possibilité de signer votre papier d’assurance auto pour une couverture à tous risques.

Bureau central de tarification (BCT)

Dans le cas où aucune des solutions adoptées n’aboutit et que vous vous êtes retrouvé sans assureur, ce bureau qui n’est pas dépendant des compagnies d’assurance, fait en sorte que chaque conducteur puisse bénéficier de l’assurance minimum obligatoire en décidant de la prime de votre assurance tout en obligeant la compagnie d’assurance de votre choix à vous assurer. Afin de bien choisir, nous vous conseillons de faire une étude comparative pour pouvoir trouver les meilleurs tarifs ainsi que les meilleures garanties. Pour une comparaison en ligne, vous aurez besoin de votre relevé d’informations (à demander à votre ancien assureur qui se doit de vous le donner), de votre permis de conduire et de votre carte grise.

Toutefois, cette solution présente des inconvénients également et qui peuvent se résumer en une démarche d’une très longue durée qui peut aller jusqu’à trois mois, ce bureau ne peut vous proposer qu’une assurance au tiers ce qui représente un désavantage majeur pour les personnes ayant des voitures de très grande valeur et enfin, le contrat à souscrire est d’une validité qui ne peut pas dépasser un an et une fois que l’an est terminé vous êtes dans l’obligation de recommencer votre démarche si la compagnie ne veut toujours pas vous assurer.

Conséquences de la résiliation de son assurance auto pour sinistres

Il est vrai que la résiliation de votre assurance auto pour sinistres n’est pas si grave que ça vu qu’il existe généralement des solutions à cela, mais en réalité, cette résiliation n’est pas sans conséquences, étant donné que vous risquez fortement de ne pas être assuré par aucune compagnie d’assurance puisque celles-ci ne seront certainement pas sereines pour assurer des personnes ayant commis des fautes graves, beaucoup d’accidents ou ayant un nombre de sinistres trop élevé, ils sont considérés en fait, comme étant des profils à risques, chose qui n’enthousiasme pas un assureur à vous prendre en charge.

Retour haut de page