mobilier urbain anti-intrusion

Comment utiliser le mobilier urbain anti-intrusion ?

La ville est devenue un environnement peu rassurant pour les piétons. En effet, de plus en plus d’accidents sont répertoriés et cela est notamment dû aux conducteurs devenus moins prudents ainsi qu’au nombre de jeunes qui ont plus facilement accès aux véhicules et qui ont besoin des papiers d’assurance auto.

Face à cela, le niveau de danger en milieu urbain ne cesse d’augmenter. Pour corriger ce problème, il est essentiel de protéger les piétons. Pour ce faire, l’une des solutions mises en place est l’installation de mobilier urbain anti-intrusion.

Le mobilier urbain anti-intrusion

Le mobilier urbain anti-intrusion est généralement installé dans les villes. Il a pour principale fonction la limitation des accidents. En effet, ils peuvent être disposés dans les zones 30 afin d’inciter les voitures à ralentir, lorsqu’elles adoptent une vitesse trop élevée. Ajoutez à cela qu’ils peuvent également servir de barrières. Ces derniers sont majoritairement utilisés au sein des parcs pour petits ; cela permet de surveiller l’accès et de fournir un environnement plus sécurisé aux enfants.

Il est aussi possible de faire usage d’un mobilier urbain anti-intrusion en tant que barrière protectrice. Dans ce cas, sa fonction sera d’éviter qu’un véhicule n’entre en collision avec un bâtiment situé à proximité de la route. Enfin, comme dernière fonction pour ce type de mobilier, on peut citer les bornes de stationnement ; ces dernières permettent d’empêcher les voitures de stationner à des endroits spécifiques.

Il faut savoir que le mobilier urbain anti-intrusion est disponible en plusieurs formats et peut être utilisé dans divers secteurs pour éviter la production d’accident.

Où faut-il utiliser le mobilier urbain anti-intrusion ?

Le mobilier urbain anti-intrusion prête souvent à confusion. En effet, de nombreuses personnes pensent que la présence du mot urbain dans cette dénomination indique forcément que leur utilisation se limite aux villes d’envergure importantes et aux fonctions auxquelles elles ont été assignées au départ. Cela est entièrement erroné !

En France, nombreux sont les villages et les petites villes qui s’en servent. Effectivement, ces mobiliers urbains sont utilisés soit de façon préventive, soit ils ont été installés suite à la production d’un accident.

mobilier urbain

Ils peuvent être utilisés à proximité de :

  • un bar ;
  • une école ;
  • une route droite et étendue.

Par ailleurs, lorsqu’il y a présence d’une école à proximité d’une route importante, cela cause habituellement des accidents qui peuvent être causés par des conducteurs imprudents ou par des élèves qui ne font pas attention. De ce fait, il sera possible de mettre en place un mobilier urbain anti-intrusion à la fois pour ralentir les automobilistes et pour éviter d’éventuelles intrusions dans le bâtiment.

La loi et le mobilier urbain anti-intrusion

Il faut savoir que le mobilier urbain anti-intrusion est encadré par trois codes différents.

Le code de la route

L’installation d’un mobilier urbain anti-intrusion doit assurer la sécurité des automobilistes.

Le code de l’environnement

Pour les services de transports, de réseaux de télécommunication ainsi que de distribution de gaz désireux d’installer un mobilier urbain anti-intrusion, il est indispensable qu’ils garantissent la sécurité des piétons.

Le code de la voirie routière

Il stipule qu’avant toute installation de mobilier urbain anti-intrusion, il est indispensable de demander un permis ou une autorisation.

Retour haut de page